Comment perdre la cellulite

Toutes les femmes ou presque sont concernées par la cellulite. Ce n’est pas une maladie, excepté dans le cas d’une cellulite infectieuse, elle est dans la majorité des cas un phénomène physiologique normal.

Elle est surtout un problème esthétique mal vécu de nos jours. Le plus souvent nichée sur les fesses et les bras et parfois sur les cuisses ou le ventre. Ainsi, connaître son type de cellulite est donc primordial pour trouver le traitement le plus efficace.

Les raisons qui expliquent ce phénomène

aides Le corps de la femme contient environ deux fois plus de cellules adipeuses que celui de l’homme. Il est génétiquement conçu pour pouvoir stocker des graisses et subvenir aux besoins accrus de l’organisme en période de grossesse ou d’allaitement. La graisse située au niveau des hanches, des cuisses et des fesses correspond à une zone de stockage naturelle. Il faut noter que les hormones féminines, œstrogènes et prolactine, stimulent l’accumulation des graisses. Pendant les périodes de forte activité hormonale notamment la puberté, la grossesse, allaitement, menstruations, ménopause, les traitements hormonaux favorisent la formation de cellulite.

Les cellules graisseuses des hommes et des femmes sont très différentes. Elles sont plus petites et plus serrées que celles des femmes. Elles se dilatent donc moins facilement. Enfin, la peau des femmes est plus fine que celle des hommes : elle révèle davantage les irrégularités des tissus cutanés profonds.

Les différents types de cellulite

Il existe 4 types de cellulite : l’aqueuse, la fibreuse et l’adipeuse. Chacune a ses causes et ses particularités. En premier lieu, la cellulite aqueuse, elle est liée à l’eau, en particulier à une rétention d’eau gonflant les cellules, entraînant l’accumulation des déchets et l’inflammation des tissus. C’est une cellulite à peine visible et souple. Elle est le plus souvent causée par des problèmes de circulation qui se manifestent par divers symptômes tels des jambes lourdes et gonflées, des impatiences, une sensibilité aux bleus, des marbrures sur la peau. Elle est favorisée par le manque d’activité physique. Elle se loge sur le ventre, les cuisses, les hanches, les fesses et les bras.

En second lieu, la cellulite adipeuse qui est souvent liée à un problème de poids. Les femmes légèrement en surpoids en sont les principales victimes. Certaines régions du corps sont plus concernées que d’autres parce que les cellules graisseuses y sont plus nombreuses : les hanches par exemple avec la fameuse culotte de cheval. C’est une cellulite molle, souple et indolore. Elle peut apparaître en cas d’excès de consommation de mauvaises graisses ou à un manque d’activité physique.

En dernier lieu, la cellulite fibreuse qui est causée par un dysfonctionnement des fibres collagènes servant à fixer les cellules sur la peau et les muscles. C’est une cellulite sur les cuisses dure au toucher, de teinte violacée et très visible. Elle est douloureuse au pincement et à la palpation, en plus à cause de son durcissement elle est difficile à déloger.
Ces 3 types de capitons peuvent coexister ensemble, on parle alors de cellulite mixte. La cellulite adipeuse et cellulite aqueuse est le type le plus fréquemment rencontré chez la femme. Il se développe un peu partout sur les régions du corps.

Comment lutter contre les capitons ?

internet Les solutions pour lutter contre la cellulite doivent être établies en tenant compte du type de cellulite. Il existe des solutions efficaces pour l’atténuer visiblement. Pour venir à bout de ces capitons et de ces nodules profonds, il faut être motivé ! Et la première règle à suivre concerne l’alimentation, on doit rectifier les mauvaises habitudes et faire attention aux produits qu’on consomme. Adopter une alimentation variée et équilibrée, riche en fruits et légumes, des viandes maigres. L’objectif étant de libérer la graisse emprisonnée pour la rendre à nouveau mobilisable. Les crèmes sont de plus en plus performantes, car elles limitent les gonflements, réduisent le nombre et le volume des adipocytes et améliorent l’aspect cutané.

Ensuite, si on préfère les traitements mécaniques, l’endermologie est un palper rouler effectué par une machine. En effet, c’est le massage le plus efficace à ce jour pour déstocker les graisses et favoriser ainsi la circulation sanguine. Il est pratiqué dans plusieurs instituts d’esthétiques proposant des cures souvent onéreuses. Heureusement, de nouvelles techniques sont apparues récemment pour le reproduire seule à domicile. En outre, il existe aussi les traitements médicaux et chirurgicaux à savoir la mésothérapie, qui consiste à injecter en sous-cutané des produits ayant une action sur la cellulite. Quant à la liposuccion, elle consiste à aspirer les excès de graisse sous-cutanés. Les ventouses anticellulite ont connu aussi un succès retentissant ces derniers mois.

Enfin, la pratique d’une activité physique permet de lutter contre toutes les formes de cellulites. Grâce au sport, on gagne en tonicité musculaire tout en diminuant la masse grasse, on booste la circulation sanguine et lymphatique et stimule l’ensemble du métabolisme en brûlant des calories.

Pour conclure, une bonne hygiène de vie est indispensable pour vaincre la cellulite : alimentation saine et équilibrée, activité physique ou sportive et quelques bonnes habitudes à acquérir suffiront.