Calcul de votre poids idéal

L’indice de masse corporelle

informations L’indice de masse corporelle (IMC) est un indicateur plus fiable que le poids pour évaluer sa corpulence. Elle a été inventée par Adolph Queletet, un scientifique belge fondateur de la statistique moderne. Trop gros, trop maigre, l’appréciation est bien souvent affaire de mode et d’impression personnelle. Le résultat d’un calcul entre le poids et la taille au carrée donne une évaluation de la corpulence et des risques éventuels sur la santé. Savoir son poids idéal est insuffisant à diagnostiquer une obésité, un surpoids ou une maigreur excessive. D’où la nécessité de faire appel à l’IMC.

IMC, un indice validé par l’OMS ou Organisation Mondiale de la Santé
Il s’agit là d’un indicateur entièrement objectif, relativement simple à calculer. Tellement simple que tout le monde peut le calculer soi-même, soit à l’aide d’une calculatrice, soit à l’aide d’un site en ligne à l’image de CalculerSonIMC.fr.

Les téléphones portables, les Smartphones possèdent aussi des applications qui le calculent. Par ailleurs, l’OMS a défini en 1997, l’indice de masse corporelle comme le standard pour évaluer les risques liés au surpoids chez l’adulte. Il a également défini des intervalles standards tels que maigreur, indice normal, surpoids, obésité en se basant sur la relation constatée statistiquement entre l’IMC et le taux de mortalité. Les compagnies d’assurance américaines l’utilisent afin de déterminer les risques d’accident cardio-vasculaire chez leurs assurés à partir de données restreintes, et font varier les primes demandées selon ce critère. Les accidents cardio-vasculaires sont de toute façon rares avant 65 ans, et il existe bien des manières beaucoup plus scientifiques de déterminer un risque : cholestérolémie, rythme cardiaque avant et après effort.

Cet indice de Queletet est surtout utile pour mettre en évidence l’augmentation des facteurs de risques. Grâce à des études, des seuils ont ensuite été établis pour évaluer les zones à risque, notamment les maladies cardiovasculaires. Même si le calcul de l’IMC et les résultats sont identiques, il existe des facteurs extérieurs à prendre en compte : sur le plan physique et génétique, les hommes ont plus de muscles. Cela signifie que leur masse musculaire consomme plus d’énergie que les femmes. Un homme sans activité dépensera donc plus d’énergie dans une journée comparée à une personne de sexe féminin.

Interprétation de l’IMC

conseil Son interprétation se fait selon les critères définis par l’Organisation mondiale de la Santé. Si l’IMC est trop faible, c’est-à-dire inférieur à 18,5 on est maigre, au sens médical du terme. Aussi peut-il apparaitre nécessaire pour vous de grossir : toutefois, une consultation chez le médecin est toujours indispensable, seul lui pourra vous donner la marche à suivre.
Si l’IMC est entre 18,5 à 25, alors on a de la chance puisqu’on est dans une situation normale.
Autrement dit, on a une corpulence normale. On doit continuer à manger équilibré et à faire de l’exercice régulièrement. En effet, ce mode de vie saine est garant d’une bonne santé, sans oublier la notion de plaisir bien sûr.

Si l’IMC est supérieur à 25, on est en situation de surpoids. Le médecin recommandera certainement de perdre du poids pour revenir à un poids « normal ». Il est important aussi de pratiquer régulièrement une activité physique, que ce soit pour perdre ou maintenir son poids, mais aussi pour modeler sa silhouette.
Si l’IMC est supérieur à 30, alors on est obèse une voire obésité sévère au-delà de 40. Il faut consulter un médecin au plus vite et surveiller l’alimentation.

Les limites

Selon la morphologie d’une personne, son IMC de bonne forme varie : une personne peut être trapue sans être grasse par contre une autre personne peut être longiligne, mais avoir une masse graisseuse trop importante. Par ailleurs, il faut garder à l’esprit les limites des seuils recommandés par l’OMS. S’ils sont pratiques à utiliser, ces seuils devraient idéalement varier selon le sexe, l’âge et l’origine ethnique. Savoir son poids idéal au moyen de l’indice de masse grasse doit donc se faire avec l’aide d’un médecin et la consultation d’un médecin nutritionniste ou d’un diététicien diplômé est recommandée.

L’IMC est une méthode fiable pour les femmes et hommes adultes de 18 à 65 ans. Cependant, pour les sportifs de haut niveau, les femmes enceintes ou qui allaitent, les seniors ou les personnes très musclées, le calcul est insignifiant.

L’OMS rappelle d’ailleurs elle-même que « l’IMC est un indice simple »,mais qu’il doit toutefois être considéré comme une indication approximative, car il ne correspond pas nécessairement au même pourcentage de masse graisseuse selon les individus. Mais l’avantage de l’IMC réside bel et bien dans son objectivité : en se basant simplement sur la taille, ainsi que sur le poids, l’indice de masse corporelle ne prend pas en compte certains facteurs subjectifs, sur lesquels se basent vos amis quand vous leur demandez de juger votre corpulence. Résultat : cet indice permet de se faire une opinion réaliste et sans ambiguïté.